NOËL LA VISTA

Peindre est le seul véritable refuge de Noël La Vista depuis sa plus tendre enfance.

Avec une exigence et une humilité hors du commun, il vit sa vocation et son talent moins comme une chance dont il attendrait un éventuel succès d’estime que comme une injonction : il entreprend chaque tableau comme si son existence y était suspendue.

Après une première période bouleversante liée à son enfance, se sont succédés Venise, la Bretagne, les nus, les péniches, les carrières… Cette diversité n’entache en rien la cohérence de sa démarche. Elle témoigne en revanche d’une recherche effrénée de « sa » vérité par un travail assidu et  novateur. A l’image de la récente période dédiée au Lubéron – région à laquelle il est viscéralement attaché – où chaque touche semble être là pour réfléchir la fragile vibration d’une autre. Son acharnement à puiser dans ses remous intérieurs fut alors si fort qu’il me confia :

« J’ai l’impression de devenir moi-même, ça me fait peur »

Alain Devouassoux


Noël La Vista vit et travaille à Villeneuve lez Avignon. Né à Lyon en septembre 1962, il s’installe à Ménerbes en Provence à la fin des années 70 où il étudie aux Beaux-arts d’Avignon. Ce village du Lubéron sera pour lui le siège de rencontres décisives : il sera le voisin de Dora Maar, artiste et muse de Picasso, il deviendra l’ami du peintre américain Joe Downing et il nouera une relation amicale forte avec Vala, la femme du célèbre peintre russe Georges A. de Pogedaïeff. Toutes ces influences lui permettront de jeter les bases de sa future expression artistique.

Après une longue période figurative, le travail réalisé s’inscrit toujours dans une perpétuelle évolution de sa démarche. Dans chaque œuvre, la communication avec La Vista touche à notre émotion par la justesse de ses pastels, acryliques et autres huiles.

Le spectateur est invité à investir la toile, à puiser dans sa propre sensibilité, à fouiller tout le champ des possibles.